Frivolité

Vol frivole

Que faire quand on sait qu’on va devoir rester coincé sur un siège pendant 8h d’affilée, sans beaucoup d’espace et qu’on sait à l’avance qu’on sera incapable de s’endormir ?

Et qu’en plus, toute paire de ciseaux ou aiguille est strictement interdit ?

De la frivolité, pardi !

J’ai mis en route un nouveau napperon en prévision du prochain départ.

C’est le modèle sur la couverture du livre Exquise frivolité, que l’on aperçoit sous la boite en bois que je vous avais montrée il y a quelques temps. Avec six rangs, j’ai de quoi m’occuper un bon moment.

Je viens de finir le deuxième rang. Le modèle n’est pas très compliqué,  mais comme toujours, j’ai commis des imprécisions et des oublis – j’ai zappé les raccords entre les anneaux extérieurs au premier tour entre autres. Ils se chevauchent, mais après mise en forme, je pense que ça passera.

Ma principale difficulté est dans le petit anneau intérieur à attacher au grand anneau.Il est tellement étroit qu’il est difficile d’aller accrocher le fil par derrière.

Et vous, avez-vous des trucs pour vous occuper pendant les longs trajets ? Des projets d’ouvrages de vacances ?

Commentaires

14/07/2015 à 15:43

Je trouve la frivolité magnifique, mais je n’ai pas la patience d’aligner ces petits noeuds.



    15/07/2015 à 12:42

    C’est un peu comme aligner les xxx. On en fait une, puis deux, puis trois, puis tout un modèle.
    Il y a tellement de jolies techniques pour créer, y en a pour tous les goûts.
    Moi, c’est pour le cartonnage que je manque un peu de patience. Mais tes réalisations vont me remotiver, j’en suis sûre (déjà pour la boite à nécessaire de couture ^^).
    Belle journée à toi et merci de ta visite. Bises



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.