Point de croix Oranges et coquillages de Théa Gouverneur
Broderie

Février à points comptés

27 février 2020

J’espère que le début d’année s’est bien passé pour vous, et que vos écheveaux ne se sont pas envolés dans les tempêtes de ce mois de février. Quant à moi, mon aiguille a fait son petit bout de chemin et a continué à aligner les points, un peu chaque jour.

Je n’ai que deux en-cours avec moi actuellement. Outre le boutis du précédent article, j’ai repris mon point de croix au long cours, les Oranges et Coquillages de Théa Gouverneur.

Je ne vous l’avais plus montré depuis août 2018. Je venais alors de terminer la première page sur la branche principale.

Fin décembre 2019, j’ai terminé la branche et les orange, et la deuxième page du diagramme.

Point de croix Oranges et coquillages de Théa Gouverneur
Le motif principale de la branche d’oranger terminé

En janvier, j’ai ajouté la petite fleur bleue et la quatrième orange.

J’ai assez bien avancé. Mais il m’a fallu un petit temps d’adaptation pour me remettre dans le bain des symboles de toutes ces couleurs. J’ai un peu galéré dans le cœur de l’orange, comme pour les trois premières, d’ailleurs.

Point de croix Oranges et coquillages de Théa Gouverneur
La fleur bleue, l’orange et les premiers coquillages

Je ne sais pas comme Théa Gouverneur élabore ses modèles, mais je trouve que la préparation des images est un peu baclée. On dirait qu’ils se contentent de scanner les photos des œuvres et de convertir les couleurs en DMC, sans vérifier les couleurs réellement utiles. Il y en a plus de 70 dans ce modèle. Du coup, on se retrouve avec une soupe de pointillés dans les diagrammes.

J’ai une bonne vision des couleurs et je ne redoute pas de broder des tons très proches. Mais là, c’est trop. Pour les feuillages, ça passait, mais pas pour les agrumes. Bon, j’y suis arrivée quand même, mais ça gâche un peu le plaisir. J’ai beaucoup les motifs du catalogue TG. Ils sont magnifiques. Mais je ne suis pas fan de leur produit.

Enfin, ce mois-ci, j’ai commencé les coquillages.

Point de croix Oranges et coquillages de Théa Gouverneur
Encore deux coquillages et ce sera fini

J’ai à la fois hâte de le finir pour les raisons ci-dessus, et en même temps, c’est devenu un vieux copain. Il me manquera un peu quand je l’aurai fini.

Il me restera à trouver où le mettre en valeur et savoir comment je l’encadrerai. – et si je lui donne un petit frère ou si je passe à un style tout différent.

bordure

Le boutis, quant à lui, attend le prochain atelier de patchwork. Ce sera pour le 10 mars. J’ai trouvé une bonne place pour le mettre en valeur quand il sera terminé. Il va remplacer un patch qui ne me plaît plus. Sa blancheur illuminera avantageusement ma chambre.

Sinon, j’ai des envies de sashiko. J’ai emmené des tissus japonais et pour sashiko achetés à Marseille il y a deux ans. Je laisse les idées maturer tranquillement pour trouver comme employer les uns avec les autres au mieux.

J’ai le temps. Le point de croix sera bientôt terminé, mais le boutis me prendra un bon moment, pour finir les petits points et encore davantage pour le boutissage.

C’est étrange d’être aussi sage… Seulement deux ouvrages en cours, ça faisait longtemps… On verra combien de temps je tiendrai avant de partir dans de nouvelles aventures brodesques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.